22 mai 2012

Sur la route

Si la côte avait pu rester sauvage, turquoise et suave... il y a des contrastes troublants et navrants. Alors, on s'est enfui. Dans la montagne, au milieu de rien.  
Posté par liliedanslalune à 11:40 - - Commentaires [3] - Permalien [#]