genpin

C'est un film documentaire de Naomi Kawase qui dresse un portrait en creux de la condition des femmes japonnaises d'aujourd'hui. Pour échapper à des conditions d'accouchement sur-médicalisées, des femmes décident d'être suivi dans la maternité du docteur Yoshimura, agé de 78 ans, qui pratique un accompagnement naturel à l'accouchement. Cette maison de naissances, au milieu de la forêt, rappelle un époque ancestrale où les femmes enceintes travaillaient jusqu'au terme, où l'instinct et la nature avait la première place.

Alors oui, ça se passe au Japon, les réactions à la médicalisation excessive des accouchements peuvent paraître assez radicales, mais je crois que ce film dénonce assez bien les dialogues de sourds qui existent encore, là-bas ou ici, entre les désirs de la femme et ce qu'on lui propose.


Et au delà de cette question, Naomi Kawase traîte de façon pudique et intelligente la question de la vie et de la mort.

Le mot "Genpin" est le nom que donne le philosophe Lao-Tzu à l’esprit de la vallée. Il est censé être incarné par une femme qui donne la vie et renvoie à la notion d’immortalité.

Et si la naissance redevenait quelque chose de magique? Violent, animal et magique?