Du-Vent-dans-mes-mollets-de-Carine-Tardieu

Hier, j'ai emmené les enfants au cinéma. Et comme j'ai beaucoup de mal à "accrocher" devant un dessin aminé qui n'est pas japonnais, j'ai décidé qu'ils étaient assez grands pour voir un film. Bref, nous sommes allés voir Du vent dans mes mollets... bluffant de tendresse, drôle, très très drôle, et puis triste aussi parfois. De façon subliminal on sourit parfois, d'un air un peu triste peut-être quand on voit ces adultes qui se comportent comme des gosses pour ne pas avoir à affronter leurs problèmes d'adulte et ces gosses qui jouent à être des enfants mais qui raisonnent parfois comme des grands.
Et puis, ces souvenirs d'enfance que ça éveille forcement quand on revoit les patins à roulettes et le cartables en daim...
Et la confrontation à la mort.

"Ce qui me rend le plus triste, c'est que rien ne change, tout est pareil, il continue à y avoir du vent dans mes mollets".

Et puis, la vie.

Tous les trois, avec mes petits, nous avons rit, nous avons aussi pleuré, ensemble... un joli moment partagé.

 

Aujourd'hui, je vais acheter le livre, et essayer de trouver la BD qui semble en rupture dans toutes mes librairies.

 

du-vent-dans-mesventmo11