Laura_7

Laura_7_2

Avoir une petite soeur à dix ans, c'est d'abord être impressionnée par ce petit être fragile, prendre conscience de la magie de la vie. Ensuite, c'est un peu comme si on t'offrait une poupée qui gazouille pour de vrai!
J'avais presque dix ans quand elle est née, et elle a été d'une certaine façon mon premier bébé. je me souviens de ses premiers pas, de ses premiers rires aux éclats, de sa première chute sur le cours de tennis (et de sa petite lèvre toute endolorie, aïe, j'avais mal pour elle), de sa première fois en vélo sans petites roues... elle se souvient de mes posters de Vanessa Paradis, de mes chansons à tue-tête chantées dans mon magnétophone.
Dix ans d'écart, c'est voir l'enfance juste à côté alors qu'on entre soi-même dans l'âge adulte, c'est pour elle voir une grande soeur adolescente qui claque les portes, pleure en silence, écrit dans son journal intime et se cache pour passer des heures au téléphone avec ses copines.
On n'a jamais eu les mêmes jeux, on a pas eu cette complicité qui fait faire des bêtises ensemble et s'arracher les cheveux à la moindre dispute. Mais on a eu cette complicité encore plus forte et plus grande de deux petites vies côte-à-côte. C'est ma petite soeur toute petite que j'invitais dans ma chambre pour me faire rire lorsque j'en avais gros sur le coeur, c'est elle à qui je confiais mes secrets d'adolescente et je crois que c'est à moi qu'elle demandait comment bien grandir, je le voyais bien à travers ses beaux yeux si brillants!
Elle a été ma première source d'inspiration, dans mes dessins, mes écrits, mes photos.

Je crois bien que je suis la meilleure gardienne des souvenirs de son enfance et qu'elle est le regard adorateur de mon adolescence.

Ma si petite à moi!

Et aujourd'hui, tu as 23 ans! Et pourtant tu es si petite encore!

Joyeux anniversaire Laura! Si tu savais comme je t'aime!

 

* Photos prises et développées en chambre noire par moi-même, en 1997. Souvenirs de ses 7 ans et du regard de mes 17 ans.